Les règles d’hygiène pendant les menstruations

4

Conseils et informations sur les règles d’hygiène pendant les règles.

Les règles d’hygiène pendant les menstruations ?

Dans cet article, il sera fait mention de la coupe menstruelle. Pour celles qui ne connaissent pas, cliquez ici avant de lire la suite.

Le vagin et sa flore bactérienne.

hygiene intime feminineTon vagin est ouvert sur l’extérieur et par conséquent est composé d’une « flore » composée de bactéries.  Comme dans ton intestin, c’est un équilibre qui règne dans ton vagin. Tu as les gentilles bactéries « protectrices » mais aussi des bactéries dites « pathogènes ». Ces dernières peuvent provoquer des infections lorsque l’équilibre naturellement installée n’existe plus. On parle alors de vaginose, voire de vaginite (les noms qui se termine en -ite en médecin désigne une inflammation liée à une infection)

Quels sont les facteurs favorisant les infections ?  Conseils !

L’humidité est LE FACTEUR qui permet les agents pathogènes de se développer. Quand on a compris ça, on a tout compris. Donc, on évite:

  • Le port de protège slip trop régulier qui favorisent les mycoses et le développement des germes.
  • Les vêtements (jeans) trop serrés et la lingerie « peu » respirante et peu confortable (sauf quand on veut émoustiller son homme bien sûr !)

Met-Art_hla_3_0046L’apport extérieur de bactérie est aussi un facteur à prendre en compte. Il faut donc:

  • Se laver les mains avant tout contact avec votre vagin.
  • Aux toilettes, bien faire attention de s’essuyer la fifoune avant l’anus et non l’inverse.
  • Changer de sous-vêtements tous les jours.

Mais attention aussi aux excès. Il faut éviter de déséquilibrer votre flore vaginale en

  • Réalisant des douches vaginales
  • En pulvérisant des déodorants dans la région.
  • En se lavant trop souvent et de façon trop intrusive.
  • En utilisant des savons trop décapants.

Et pendant les règles, quels sont les bonnes pratiques d’hygiène.

Les règles d'hygièneVous l’avez compris, l’humidité et les attaques extérieures par les germes pathogènes sont à l’origine de bien des tracas. Lors des règles, on est confronté au danger d’introduire des bactéries dangereuses pour l’équilibre de votre flore. De plus, les conditions d’humidité sont maximum à ce moment. Suivez nos conseils.

Pour les porteuses de tampons

  • Lavez-vous les mains avant la manipulation du tampon.
  • Ne mettez-pas un tampon par anticipation de l’arrivée de règle, c’est dangereux (voir notre article).
  • Ne gardez pas votre tampon plus de 4 heures. Pour la nuit, évitez de le garder et privilégiez les serviettes. Ça vous évitera un choc toxique.
  • Pensez à retirer le tampon précédent 😉 lol (Ça s’est déjà vu)
  • Évitez de porter le tampon à la fin de ses règles pour éviter de bousiller votre flore vaginale. Pensez aux serviettes à ce moment-là

Pour les porteuses de coupes menstruelles

Conclusion sur les règles d’hygiènes

hygiene intime feminine coupe menstruelleLes précautions d’usage sont assez simples même si c’est toujours un peu contraignant quand on veut rester sexy, surtout pendant les règles.

On est d’accord pour dire que c’est quand même mieux et moins contraignant de porter un coupe menstruelle. Pour éviter la ficelle déjà et pour l’avantage de ne pas avoir à changer la coupe toutes les 4 heures comme les tampons.

Et vous ? Ça vous donne envie d’essayer la coupe menstruelle ?

 

Share.

About Author

4 commentaires

  1. Heu, c’est pas censé être un article un peu sérieux, là ?
    « Non, ne mets pas de l’eau de javel dans ta chatte car c’est des gentilles bactéries protectrices »
     » c’est un équilibre qui règne dans ta fifoune. »
    Ta fifoune ?? Ta chatte ?
    …ça me laisse un peu perplexe…

    Bref, sinon, selon moi, la stérilisation de la cup à chaque cycle, je ne suis pas sûre que ce soit forcément nécessaire : un bon nettoyage au savon de Marseille ou d’Alep devrait suffire
    Tout ce qui va dans mon vagin n’est pas forcément stérilisé d’abord…

    • Pour ce qui concerne la stérilisation, ce sont des recommandations du fabriquant. Aucune obligation à ce sujet. Le fabriquant se couvre de procès inutiles. En effet, il ne connait pas les conditions dans lesquelles l’utilisatrice nettoie sa cup et où elle la stocke entre 2 cycles. On ne vit pas tous dans un milieu « propre » comme dans beaucoup de foyers français. Pense à l’Afrique ou l’Inde par exemple.
      La stérilisation rassure tout le monde.

      • Oui, certes, mais la stérilisation à outrance, je ne suis pas convaincue non plus.
        Et sinon, c’est bizarre, ce n’est pas ma photo de profil d’affichée à côté de mon nom, c’est normal ?

Laisser un commentaire