c'est quoi une coupe menstruelle

Comment utiliser une coupe menstruelle ?

22

Mode d’emploi pour utiliser une coupe menstruelle

1ère étape : Lire la notice

Utiliser une coupe menstruelle pour la première fois peut paraître totalement déroutant. Chaque fabriquant donne une notice d’utilisation et d’entretien avec sa cup. Vous devez la lire, c’est primordial pour optimiser sa durée de vie et compléter ou confirmer ses connaissances en matière de cup.

N’oubliez pas de la stériliser avant la première utilisation ! (voir l’étape 12 en bas de page)

01_lire_la_notice

2ème étape : La préparation

Nous vous conseillons de préparer cette première fois en prenant le temps d’apprivoiser votre cup dans l’intimité de votre salle de bain quelques jours avant d’avoir vos règles. 50% des femmes n’y arrivent pas du premier coup et rare sont celles qui se font aider par une copine.

Conseil d’amie : La toute première fois, lubrifiez-vous le vagin avec un lubrifiant à base d’eau. Ça facilite grandement l’introduction et l’extraction de la coupe menstruelle. Vous comprendrez que c’est un geste facile avec de l’entraînement mais qui demande un court apprentissage.

salle-de-bain

3ème étape : Lavez ses mains et sa coupe menstruelle

Il faut alors éviter les savons parfumés qui irriteraient le vagin. Vous pouvez dans ce cas utiliser du savon de Marseille sans parfum, du savon pour l’hygiène intime, du savon d’Alep, des lingettes intimes, du gel antibactérien sans alcool.

laver ses mains

4ème étape : Essayez plusieurs types de pliages.

La technique régulièrement lue sur les notices est la technique dite en « C » mais ce n’est pas forcément celle que je préfère. En effet, la prise en main est assez difficile lorsqu’on l’insère dans le vagin avec ce pliage et on a du mal à la tenir jusqu’au bout sans qu’elle ne reprenne sa forme. Certaines y arrivent très bien. C’est aussi une des raisons de l’entraînement en salle de bain pré-règles.

Rendez-vous sur cette page pour avoir accès aux vidéo tuto sur les pliages.

5ème étape : Se détendre et essayer de ne pas contracter ses muscles pelviens.

L’astuce réside dans la détente. C’est forcément en contradiction avec ce que vous apprêtez à faire. Vous allez toucher à votre intimité et pour certaines, c’est la première fois que vous allez pratiquer un tel acte. Beaucoup d’entre vous découvrent ces fameux muscles pelviens en ré-éducation post accouchement ou à la gym pilate. Certaines femmes ont bien compris l’intérêt de muscler leur périnée pour des améliorer leur sensation pendant les rapports sexuelles et maîtrise très bien l’exercice de style. Il faut se connaître et ne pas avoir peur de son corps.

Si vous ne maîtrisez pas votre périnée, ne vous inquiétez pas. Ce n’est pas insurmontable.

Si vous n’y arrivez pas, faite une pause. Nous sommes aussi passées par là.

détendre son périné

6ème étape : Mettez-vous dans une position confortable.

Plusieurs endroits de la salle de bain s’offre à vous. Sur les toilettes, dans le bac de douche debout avec une jambe relevée sur le bord d’une chaise ou allongées dans la baignoire.

Vous pouvez également vous aider avec un miroir pour voir ce que vous faites. Non, ce n’est pas sale 😉

au_bord_des_toilettes

7ème étape : Introduisez votre cup

Lubrifiez votre vagin (étape facultative mais qui aide vraiment beaucoup)

Astuce : Privilégiez la lubrification de votre vagin à celui de votre coupe menstruelle. C’est 10 fois plus efficace.

col_de_l_uterus

Pliez la cup et maintenez la. Écartez vos lèvres et trouver l’ouverture de votre vagin avec la main qui tient la cup. Introduisez et pouvez la tasse en lui faisant faire une petite rotation. Une fois que vous la sentez suffisamment confortablement installée, relâchez la pression sur le pliage. La coupe se déplie alors comme une fleur. Assurez-vous qu’elle est complètement ouverte en faisant le tour avec votre doigt ou en la faisant pivoter d’un demi-tour. Elle peut remonter un peu. Normalement, on la ressent très peu. Vous pouvez la garder une petite heure pour apprivoiser les sensations et vérifier qu’elle ne perturbe en rien vos activités.

Et ne vous inquiétez pas, elle ne peut pas s’échapper ou remonter plus haut que le début du col de l’utérus, donc pas de panique.

introduction_shémas

Pour résumer ce schémas

Méthode d'insersion cup menstruelle

 

8ème étape : Videz votre coupelle.

La durée maximale pour la laisser en place est douze heure maximum. Méfiez-vous on a tendance à l’oublier tellement on ne la sens pas.

Si vous avez des règles abondantes, il faut la vider par des cycles de 3 fois par jour, c’est mieux.

Au tout début, rien ne vous interdit de mettre un protège slip pour vous rassurer des éventuelles fuites si la cup est mal positionnée.

12heure

9ème étape : Retirez le récipient (coupe menstruelle)

C’est aussi une étape qui est la plus redoutée à laquelle il faut se préparer en s’entraînant avant ses règles.

Ça semble difficile au début car c’est tout simplement dû à la fonction ventouse de la coupe. La coupe menstruelle doit son étanchéité au fait qu’elle fait ventouse. Donc n’essayez pas de tirer dessus pour la sortir, cela compliquerait les choses et la sensation serait très désagréable.
Et surtout : si vous avez du mal à l’enlever au début, ne stressez pas, ne vous énervez pas, ne prenez pas de fou rire : tout ça contracte les muscles du périnée et la fait remonter. Accroupissez-vous, détendez-vous, inspirez quelques minutes pour vous décontracter, poussez (comme si vous faisiez caca, c’est ultra efficace !) et laissez-lui le temps de descendre, pour l’approcher de la vulve, avant d’essayer à nouveau de l’attraper.
Une fois descendue, vous attrapez la tige puis vous la suivez jusqu’à attraper directement la base de la coupe que vous pincez très fort de vos deux doigts (pouce et index), et c’est à ce moment là qu’il suffit de la déplacer légèrement sur le côté pour faire passer un appel d’air, un coup à droite puis un coup à gauche, pour que l’air puisse passer et de ce fait, annuler l’effet ventouse.
Ensuite, il vous suffit de pousser un peu avec votre appareil génital (et donc par défaut sur votre périnée), et de la tirer vers le bas pour la sortir en la gardant la plus droite possible pour ensuite pouvoir la vider.

Au début, il vous faudra un peu de temps pour l’enlever. Pour certaines personnes, elle peut glisser des doigts, c’est pour cela qu’il est très important de pincer la base de la coupe.

La tige ne sert pas pour le retrait en lui-même, elle sert uniquement au côté psychologique : « vais-je récupérer la coupe ? “ La tige sert à attraper la coupe avant de pouvoir en pincer la base. “ Enfin bref… c’est à ce moment là, en prenant l’habitude de saisir la cup à sa base, que j’ai cessé de sentir une gêne en la retirant.

Une technique qui marche bien pour moi : commencer par glisser le pouce, appuyer (pour chasser l’air) puis passer l’index et l’enlever ainsi avec les 2 doigts.

 

utiliser une coupe menstruelle

10ème étape : Videz le sang contenu dans votre coupelle menstruelle dans les toilettes ou dans l’évier.

Il faut simplement vider le contenu de la coupe menstruelle dans une évacuation d’eau.

11ème étape : Nettoyer la coupe menstruelle avant de la ré-introduire.

Il suffit de la passer sous l’eau et de bien faire disparaître tout le sang.

Vérifiez que les petits trous autour et sous le rebord de la coupe menstruelle ne soit pas bouché. C’est ce qui permet d’éviter les fuites justement en égalisant les pressions de part et d’autres du vagin.

12ème étape : Remettez la coupe menstruelle.

Il suffit de suivre à nouveau la 6ème étape de ce « mode d’emploi ».

13ème étape : La stérilisation.

C’est la fin de vos règles ! Chouette, il est temps de ranger ma cup. Mais avant, il vous faut la stériliser avant le prochain usage. Venir lire notre dernière article qui vous donne les astuces pour bien stériliser votre cup

14ème étape : Conclusion.

Il n’y a aucune difficulté insurmontable et le taux d’échec est très très faible. Il faut vous dire qu’en moyenne il faut 2 à 3 cycles pour prendre le coup et s’habituer.

A vous la liberté 😉

N’hésitez pas à commenter cette article ou à nous faire part de vos astuces.

femme

Pages indispensables à lire

  1. 21 raisons d'essayer la coupe menstruelle - tu vas aimer la cup 😉
  2. Quelle taille et quelle cup choisir ?
  3. Tampons hygiéniques – 8 raisons de ne plus les utiliser
Share.

About Author

22 commentaires

  1. Bonjour,
    Je voulais vous signaler, à l’étape 9, une phrase que ne me semble pas appropriée: « La coupe menstruelle doit son étanchéité au fait qu’elle fait ventouse ».
    En fait, il faut bien savoir (pour éviter que les débutantes ne se prennent la tête inutilement avec cette notion) que les coupes ne tiennent pas dans le vagin par effet ventouse, le bourrelet sert juste à faire un joint d’étanchéité pour que le sang ne coule pas à côté.
    Voir l’article du wiki sur l’effet ventouse : http://wiki.easycup.fr/doku.php?id=generalite:effet_ventouse
    C’est moi qui est écrit cet article, et vous avez l’autorisation de vous en inspirer ou de le recopier librement si vous le désirez.
    Passez une bonne journée!!

  2. impossible.
    J’ai acheté récemment un cup de la marque diva, et je l’ai mise pour la première fois aujourd’hui, seulement voilà: impossible de la retirer.
    j’ai tout essayé; accroupie, détendue, pousser… J’arrive à toucher avec les deux doigts la base de la coupe mais impossible de pincer, ca glisse et je n’arrive pas à mettre mes deux doigts assez loin pour bien la pincer. Elle est complètement bloquée, j’ai essayé pendant une heure et demi, fait une pause, recommencer, mais là j’en peux plus.
    A moins de reussir à l’enlever ce soir, je n’ai plus qu’à appeler mon médecin pour avoir un rendez vous urgent pour l’enlever…
    Je suis vraiment dégoutée

    • Bonjour, je suis dans le même cas que toi, je suis désespérée. Cela fait mtn des heures que j’essaie. Je la sens, je pourrais facilement l’attraper, le seul problème et que je n’arrive pas a la pincer car mes doigts sont coincés trop étroitement dedans et c’est presque impossible de les séparer (c’est incroyable de raconter ca …).
      Enfin bon, j’aimerais savoir qu’est que tu es devenue ? Comment as tu fini par l’enlever ? La j’en suis a bout et je pense a appeler mon gynéco, mais je trouve ca un peu bête.

      • C’est un peu la bête noire de toutes les débutants. Aucune de mes copines n’ont réellement eu de soucis. Le secret est la détente (ce qu’on a quasi jamais lorsqu’on se trifouille la foufoune comme ça), une position allongée (dans une baignoire par exemple) car on gagne en longueur de doigt par rapport à une position debout (si si ;)) et faire descendre la cup en poussant avec son périnée. Allez courage et fais une pause entre 2 essais. Ne sois pas impatiente car ça n’aide pas à la détente.

  3. Moi aussi j’ai eu des soucis a retirer ma cup lors de la première utilisation. J’ai essayer toutes les positions possibles, accroupie, allongée, dans la baignoire,… En essayant de la faire descendre. Familière de mon anatomie 😉 je ne me suis pas sentie tendue, j’ai fais des pauses quand ça m’a saoulé pour reprendre tranquillement plus tard.
    Le problème étant que je n’arrivais pas à attraper la petite tige alors de là à pincer le bas de la cup…
    Sachant que le gynécologue à toujours du mal à trouver mon col de l’utérus à moins d’utiliser le grand modèle du strétoscope et que mon utérus antéropositioné, est-il possible que certaines anatomies soient moins adaptées à la cup? Y-aurait-il alors des modèle plus adaptés ?
    Quoi qu’il en soit je vais retenter la cup avec vos conseils

    • Rien d’étonnant. Pour avoir recueilli des centaines de témoignages, la grande majorité des femmes y arrivent facilement. Une petite minorité galère un peu soit pour la retirer, soit parce qu’elles ont quelques fuites (mauvais positionnement ou mauvaise taille de cup) – Au final, elles finissent tous par y arriver en percévérant. Mais elles reconnaissent que les premiers essais étaient quelques peu fatigant nerveusement. Bon courage pour la suite. Tiens nous au courant de l’évolution.

  4. Bonjour, petite question hum est ce que le fait d’être encore vierge influe sur la mise de la cup ? Parce que j’ai essayé hier pour la première fois de mettre ma lady cup, et d’accord je n’avais pas de lubrifiant mais je suppose que le sang aide non ? Toujours est-il que j’ai essayé debout puis assise puis accroupie et impossible de la mettre, c’était ultra désagréable et douloureux jusqu’au moment où j’ai fini par vraiment me faire mal et du coup j’ai abandonné. Bref, me voilà franchement dans l’embarras, je comptais vraiment sur ce « graal » pour me changer la vie moi madamejoublietoujoursmestamponsplusdehuitheures…

    • Un conseil, essaye avec du lubrifiant. Nous en parlons partout dans nos articles, il y a une raison. A moins d’être très lubrifiée naturellement, on peut se faire mal à essayer sans que les règles soient là. Dis-toi que les sécrétions et le « sang menstruel » permettent que tout glisse tout seul.
      Mais on souligne l’intelligence de tester avant ! C’est primordial à notre avis

  5. Bonjour,

    J’étais très dubitative lorsque j’ai entendu parlé de la cup la première fois, par hasard sur internet il y a quelques mois. Je viens d’y repenser et ai décidé de m’informer un peu plus.
    Et voilà que je tombe sur ton article, qui je dois dire, est très bien expliqué et me paraît fort convaincant.
    Il semble n’y avoir que des avantages en fait… Je commence même à songer à l’éventualité d’en acheter une. Mais c’est vrai que j’appréhende un peu le retrait… Et les commentaires précédents n’aident pas. J’aurais bien aimé savoir comment les filles ont résolus leur problème :/
    En tout cas, merci pour cet article très instructif!

  6. Aujourd’hui c’était ma première fois 🙂

    J’ai entendu parlé de la cup il y a déjà quelques années mais voilà je ne pouvais pas expérimenter parce que pas de règles – la faute à ma pilule continue –

    En février 2014, lors de ma formation au départ en tant que volontaire, nous étions une bonne quinzaine de femmes à partir dans les prochains mois pour 1 ou 2 ans dans tous les coins du monde, des coins où il est quasi impossible ou très coûteux de trouver des protections dignes de ce nom et surtout des coins ou la gestion des déchets est quasi inexistante :
    Afghanistan, Haïti, RDC, Inde, Togo, Myanmar …

    La discussion est venue assez naturellement lors de la journée santé, table à part au déj pour une discussion règles entre femmes…

    La cup emporte l’adhésion générale, ce jour-là nous aurions dévalisé le cup-shop ambulant qui serait passé là !

    Y compris moi parce que je pars rejoindre mon mari et que je compte bien arrêter la pilule.

    Un peu de lecture, quelques vidéos, je me décide pour une fleurcup en petit qui trouve sa place dans un carton parti par container qui, contre toute attente, est finalement arrivé, deux mois après moi.

    J’ai enfin arrêté la pilule. J’ai enfin mes règles, chouette je farfouille pour retrouver le graal !

    Là je tombe sur ce site et 2 déconvenues:

    1- Il est conseillé d’utiliser un lubrifiant à base d’eau, je ne l’ai pas lu sur les autres site, c’est une super idée, j’en veux, grrrrrr faut pas rêver je n’en trouverai pas ici
    2- Il est conseillé de s’entraîner avant, j’avais également lu qu’il ne fallait pas essayer hors règles, grrrrrr trop tard

    Je décide quand même d’essayer parce que bon, je suis bien curieuse quand même 🙂

    Après stérilisation, le test dans une salle d’eau d’ici (et déjà chez moi c’est grand luxe)

    1er essai je m’y prends comme un manche ahaha !!! Il faut un peu réfléchir « à l’angle d’attaque », avec le poignet cassé ça ne marche pas pour moi 🙂

    2ème essai alignement cup, doigts en pince avant bras ok, ça marche !!!
    Je lâche le C pas tout à fait assez profond, j’essaie de voir si elle est bien ventousée, je n’arrive pas à faire tourner mais elle est bien bien accrochée …

    Mon dieu comment vais-je la récupérer !!! Instant de panique: faire ce genre de test, risquer de se blesser alors qu’il n’y pas de médecins pour me sortir d’affaire, idiote !!! Je l’enlève et basta … blablabla de la panique.

    Ça dure 2 minutes et puis je me relève, et même si la tige dépasse un tout petit peu c’est déjà super confort !!!

    Je décide d’en profiter un peu avant de l’enlever 🙂
    J’ai profité 6h tranquille ! A vérifier mon protège slip toutes les 30 minutes… Et à me réjouir

    1er retrait, j’ai commencé au bout de 6 heures pour avoir de la marge si je n’y arrivais pas et si je devais donner une formation de pêcheur de cup à mon homme 🙂

    Un peu difficile d’entrer les doigts, je me dis aussi que j’ai les ongles trop longs … Je n’ai pas réussi à pincer le fond mais en poussant et en passant un doigt sur le côté ça a très bien été, en plus c’était parfait pour la sortie de la tenir par le haut. J’ai dû galérer 2 minutes environ.

    Par contre trop speed pour la remettre de suite, donc en mode adaptation, demain je recommence pour … 12 heures !

    Merci pour ce site !!!!

    • Merci pour ton retour. Effectivement, on est toutes passées par là. Pas toujours facile les premières fois. Moi, j’y arrive mieux accroupie. Ca permet de rallonger le bras et de moins casser le poignet 😉

  7. Merci pour cet article très bien détaillé. Je mets ma cup ce matin (9h) puis je me dis que je vais qd même regarder sur le net pour savoir quand et comment la retirer (vers 12h)… Et là c’est vrai que les commentaires plus haut me font un peu peur… (paniquer même!) donc je file la retirer. Sans aucun soucis car j’ai pu attraper facilement et tirer par la tige. J’ai pas eu le courage de la remettre dessuite. Je retenterai demain matin !

  8. Bonjour, premier essai de ma cup aujourd’hui, l’insertion à l’air de s’être plutot bien passée, j’ai tenté un retrait quasiment instantané (juste pour être sûre) et pas de soucis… J’ai quand même mis un protège slip (pour vérifier les fuites au cas où) ^^
    Je tenterai un retrait ce soir sous la douche (ce qui me paraît pratique que ce soit niveau détente ou accident pour une première fois) je vous tiendrai au courant de l’évolution des choses ce soir pour l’instant c’est cool. ^^
    Je croise les doigts pour que ça le fasse.

  9. Bonjour

    j’ajoute mon expérience de galère à enlever
    1er essai, 1er vidage = OK
    2e essai , elle rentre mal , se positionne à l’envers ou presque, ça fait ventouse
    et je ne peux plus l’enlever ! SOS
    moi aussi je pense à aller voir ma sage femme demain…
    pfffff

  10. Bonjour,
    Je lis beaucoup de forum/commentaires/pages de femmes qui disent avoir un vagin « long » et qu’elles ont ensuite des problèmes avec la coupe.
    Mon problème est inverse ^^ J’ai un vagin relativement court et étroit (la seule taille de tampon que je peux porter est la plus mini-mini). Quand je mets ma coupe, j’ai la sensation de ne pas parvenir à l’insérer suffisamment haut, la tige dépasse toujours ou alors est tout juste à l’entrée du vagin.
    Est-ce que c’est suffisant pour garder sereinement la coupe? Est-ce qu’il faut que je place ma coupe plus haut et dans ce cas y a-t-il un conseil pour l’aider à monter ? Quand je lis les conseils d’insérer un doigt en plus de la coupe pour l’accompagner je dois dire que j’ai du mal à trouver la place (en étant bien sûr très détendue).
    J’ai la taille S de la Lily cup Intima

  11. Bonjour
    je viens d’essayer de porter un cup. Je n’ai pas eu trop de souci pour l’insérer ni pour l’enlever mais malheureusement j’ai eu plusieurs fuites importantes ( en journée et pendant la nuit…) Je ne sais pas d’où cela peut venir.
    Je l’insère en « C » et je pense qu’elle ne s’ouvre pas complètement et qu’elle est donc mal positionnée… Comment s’y prendre?
    J’ai observé, quand je la porte, après quelques minutes , un petit bruit ( comme si elle bougeait, comme s’il y avait un petit peu d’air qui s’échappait… Est-ce que c’est à ce moment là qu’elle bouge et en bougeant elle « fait le vide » en laissant s’échapper de l’air? Je ne sais pas ..
    Merci pour vos conseils.

  12. Pour moi aucun soucis avec ma cup, c.est ma gyneco qui m’en a parlé et m’a expliqué comment l’utiliser au départ je me suis dit « punaise ça a l’air une galère monumentale » et puis finalement j’en suis super contente. J’ai jamais eu de problème pour l’enlever en même si en effet des fois elle est bien « ventousé » il faut essayer de pousser et elle va sortir le bout de son nez il faut juste vraiment pas hésité, il est vrai que c.est pas très glamour mais maintenant je sais plus faire sans, fini les galères de tampons ou de serviette et vive la cup !!!!!
    Astuce pour les filles qui galère: bien pincer le dôme et pas tirer sur le bout comme on pourrait faire avec un tampon parce que en effet elle va jamais partir avec son effet ventouse … Courage et ne perd pas courage c.est vraiment pratique !

  13. Je viens ajouter ma modeste expérience à l’édifice 🙂 Car à la lecture des commentaires j’ai l’impression que je ne suis pas la seule à avoir rencontré mon problème.
    J’ai essayé la cup pour la première fois il y a quelques années et ai réessayé plusieurs fois par an sans succès jusqu’à il y a quelques mois. Problème : la cup ne se dépliait pas toujours => fuites / et surtout elle remontait si haut que la retirer était toujours une torture nerveuse et physique, y compris en m’accroupissant et en poussant …
    Puis il y a deux mois après avoir lu des forums j’ai découvert que cela pouvait être du à un périnée très tonique (notamment si vous faîtes du yoga et/ou du pilates). Or, des cup sport existent (notamment chez meluna). J’ai donc réessayé avec cette nouvelle acquisition en me disant que si ça ne marchait pas j’abandonnais car je n’étais vraiment pas faite pour ça… et là magie ! Dès le premier essai tous mes problèmes étaient résolus ! La cup se déplie systématiquement et ne remonte plus autant, ce qui fait qu’en poussant un peu je la récupère sans aucun problème.

    Bref, si vous avez du mal à retirer votre cup parce qu’elle remonte trop haut et si elle ne se déplie pas toujours je vous conseille de tester la coupe sport, ce sera peut être aussi la solution pour vous 🙂

Laisser un commentaire