c'est quoi une coupe menstruelle

Coupe menstruelle Mooncup et Fleurcup – Témoignage de Jeanne, une utilisatrice convaincue

0

Coupe menstruelle Mooncup et Fleurcup – Ma première cup

Jeanne, une curieuse, aventurière

Coupe menstruelle Mooncup et Fleurcup.

Et oui, Jeanne est une aventurière. En 2008, peu de personnes ne connaissaient la coupe menstruelle. Il faillait vraiment du cran pour essayer. Elle s’est proposée de nous livrer son témoignage de ses débuts, ses certitudes, ses arguments et ses astuces.

Je m’appelle Jeanne, j’ai 36 ans, deux enfants de 10 et 6 ans.

Mes débuts

Coupe menstruelle Mooncup et Fleurcup

Illustration réalisée par Jeanne pour promouvoir l’usage de la cup

J’ai découvert les coupelles menstruelles en 2008 un peu par hasard sur internet. J’ai eu envie d’essayer, par curiosité. A l’époque il n’y avait pas beaucoup de choix. J’ai trouvé une Mooncup à la biocoop à côté de chez moi. Je l’ai achetée puis… Je suis tombée enceinte. Du coup pendant plusieurs mois j’ai été tranquille à ce niveau là.

Mais quand les règles sont revenues je n’avais pas du tout envie de repartir sur des tampons ou des serviettes. Donc j’ai trouvé l’occasion parfaite pour essayer la coupelle.

Personne dans mon entourage n’avait jamais essayé et bien sûr je suis encore passée pour une dingue (« qu’est-ce qu’elle a encore inventé? »).

A l’époque il y avait un site d’utilisatrices qui m’a bien aidée pour le démarrage.

J’ai mis 3 cycles à trouver ma « routine » avec la coupelle. Je crois que c’est la moyenne. C’est la raison pour laquelle essayer une semaine seulement et abandonner rapidement est dommage (surtout vu la dépense engagée).

Mes certitudes et mes convictions.

temoignage mooncup fleurcup (3)Depuis je n’ai plus mis de tampons, au pire un protège slip pour compléter en cas de fuite et encore. J’ai vite donné ma mooncup à une copine qui voulait essayer sans perdre 20 euros, je me suis acheté une fleurcup noire. C’est celle que j’utilise encore aujourd’hui.

Comme j’ai vite trouvé qu’il n’y avait que des avantages à passer à la coupelle menstruelle, j’ai fait pas mal de prosélytisme je dois bien l’admettre. Plusieurs femmes dans mon entourage se sont lancées. Avec plus ou moins de succès mais celles qui ont adhéré ne reviennent plus jamais en arrière et m’ont déjà dit « avec le recul je me dis comment j’ai pu faire autrement toutes ses années? ».

Pour moi la coupelle n’a QUE des avantages. C’est vrai que d’avoir un lave main dans les toilettes est un vrai plus. Ce qui est mon cas au bureau et à la maison. Mais avec un peu d’imagination et de débrouillardise on s’en sort partout.

Que des avantages cette coupe menstruelle

 

temoignage mooncup fleurcup (1)Ce qui me manque le moins (à part dépenser des fortunes en tampons et serviettes et avoir peur de ne pas avoir ce qu’il faut) c’est l’odeur et la vision de la poubelle de salle de bain pendant la semaine fatidique, l’effet Pampers à travers les vêtements quand tu portes ta « couche », ne plus jamais macérer, ne plus me « boucher le trou » toute la journée (parce qu’il ne faut pas se leurrer le tampon il te bouche plus qu’il n’absorbe), quant à la ficelle no comment…

J’ai du mal à comprendre les arguments contre la coupelle sur la thématique du « c’est spécial, c’est dégoûtant, c’est pas facile » de la part de femmes qui mettent des tampons vu que mettre des tampons c’est quand même « spécial », « pas facile » et bien dégoûtant pareil.

C’est là qu’on se rend compte que l’usage des tampons est quelque chose de fortement ancré culturellement. sans doute la raison pour laquelle c’est si difficile de faire changer les choses. Et aussi parce que les industriels sont des mastodontes avec une force de propagande écrasante.

Et, bien entendu, parce que le sujet des règles reste tabou pour plein de gens (hommes et femmes) qui pourtant se disent hyper modernes.

Mes conseils, mes astuces

 

temoignage mooncup fleurcup (4)

Illustration de Jeanne (Marelle de cup cup lol)

Pour l’entretien de la coupelle je pratique la même politique que pour les biberons des bébés ou autre: mieux vaut un bon nettoyage en profondeur que la stérilisation d’un truc sur lequel il reste des traces.

J’ai gardé une tête de brosse à dents électrique que je laisse toujours dans la pochette tissu de la coupelle. A chaque fin de cycle, je nettoie parfaitement la coupelle avec la brosse électrique et du bicarbonate de soude. La brosse électrique permet de bien passer dans les petits trous, le bicarbonate décape sans abîmer.

Je stérilise si la coupe tombe dans les WC, si je l’ai oubliée quelque part à l’air libre trop longtemps, que sais-je. Sinon avec la coupelle je fais tout un tas de choses que je faisais moins facilement avec serviettes et tampons notamment le sport.

Le seul défaut que je peux trouver à ma coupelle c’est que je l’ai déjà oubliée tellement elle est discrète et efficace. Je pense changer bientôt de modèle pour en tester de nouveaux et laisser l’ancienne sur mon lieu de vacances habituel.

 

Share.

About Author

Laisser un commentaire